Accueil

ASSOCIATION LOI 190104 78 43 83 58

Lettre d’infos

Théatre » Projets Classes



 

JADE BRECHELIERE, comédienne et enseignante d'art dramatique

Formée au conservatoire d’art dramatique de Tours sous la direction de Philippe Lebas entre 2006 et 2010 où elle obtient un D.E.T, en parallèle elle suit des études universitaires (licence de lettres modernes et d'art du spectacle).

Elle fonde sa cie Scènes en Pagaille au sein de la quelle, en 2009, elle est Co-fondatrice du collectif On the plow et monte Les Européens d'Howard Barker(mise en scène et jeu ). En 2011 elle collabore avec Zoé Bennett pour crée Le Bain, cours-métrage qu’elle scénarise et dans le quelle elle joue.

Elle se ballade … dans la rue avec Le Groupe En Fonction d'Arnault Pirault, le Marching Band de la Compagnie du Coin, la Grande parade de la Cie Off ,L'Elvis undead club, La Fête à Voltaire de Ferney , dans les théâtres ou autres églises avec le Sub’Théâtre et son Horace, les 63 Regards autours de l’écriture de Pauline Salles,La Cie du Théâtre du sous-sol , le collectif d'artiste hybride La toile, le Barroco Théâtre, dans les appartements pour y lire avec Le Nuage distrait, dans les campagnes avec  la cie Les 3 Casquettes,à l'orée des micros comme ceux de Radio Canut pour des lectures dramatiques radiophoniques, ou encore dans les musées d’art contemporain avec un poste de médiation au Musée de l’objet de Blois et la mise en place de Ciné Studio, projet autour du cinéma de genre , et enfin dans différentes asso ou lycée pour y enseigner … mon dieu…le Théâtre !

Son rêve serait de chanter comme Shirley Bassey.......  

Focus sur la place du Théâtre dans les établissements d'enseignements artistiques. 

En préambule, la vocation d'un d’un établissement d’enseignement artistique, étant d'ouvrir à des pratiques artistiques, il est naturel que le théâtre y soit présent puisqu’il est en quelque sorte le carrefour de toutes les disciplines, associant à la fois un travail sur le corps, la voix, la pensée, l’émotion, le rythme, la musicalité, etc.
 
Et quel autre lieu peut répondre de manière pertinente, à une demande souvent très diverse et pas toujours précise, de la population quant au théâtre, la susciter aussi ?
Le théâtre est en effet un secteur porteur, la très forte demande des familles le confirme dans tous les établissements offrant cette discipline.
C’est aussi une question d'équité : n'est-ce pas une grande anomalie de faire le constat en 2012 que l'enseignement du Théâtre en France ait pu être "oublié" dans les lieux référents de l'Enseignement artistique accessibles à tous ? Au nom de l’égalité, n’est-il pas légitime de rétablir un accès pour tous à cet art majeur dès le plus jeune âge ?
 
Car dès le plus jeune âge, les enfants manifestent bien vite leur implication, leur enthousiasme à inventer des histoires ensemble, à vivre l'espace de l'atelier comme un lieu privilégié, un rendez-vous hebdomadaire à ne pas manquer pour laisser libre cours à leur fantaisie, leur imaginaire, leur besoin de rencontres.
Leur personnalité peut s'épanouir à la faveur des découvertes sensibles, profondes des autres et d'eux-mêmes.
Réciproquement, le théâtre a besoin des forces vives et de la poésie de l'enfance. Bien entendu tous les âges sont bienvenus, et dans un conservatoire par exemple, un département d’art dramatique se compose d’un ensemble de classes d’âges et de niveaux bien différents.
 
En résumé, la raison majeure d’ouvrir un département Théâtre est de répondre à une demande souvent forte de pratiquer le théâtre dans chaque territoire. N’est-il pas alors de la mission des établissements artistiques de répondre à la demande d’une pratique amateur, ainsi qu’à celle d’un enseignement dans le domaine de l’excellence ?
C’est ce que nous nous efforçons de faire depuis 4 ans au sein du Conservatoire de Limonest : depuis septembre 2011, l'école a ouvert également une classe adultes qui ne demande qu'à se développer.
 
En offrant un véritable cursus de formation théâtrale avec évaluation et progression mesurable, encadrée par des enseignants compétents et diplômés, on peut distinguer le simple loisir culturel d’un véritable apport artistique.
On offre alors à tous un art puissant : l’enseignement de l’art dramatique met sans cesse l’élève devant des choix : d’interprétation, de compréhension, d’intelligence d’un texte, d’une situation, d’une relation à un partenaire.
Ce faisant, l’élève développe sa créativité, à toutes les étapes de son parcours, 
Chacun trouve la possibilité de découvrir et d’affirmer son univers artistique, du simple exercice au chantier autogéré.
Le théâtre travaille sur la globalité de l’individu, tant son corps que sa pensée, tant son ressenti que son esprit critique
 
Point capital : le théâtre ne demande pas, au préalable, de compétences particulières, ni d’acquisition onéreuse. L’entraînement quotidien de l’acteur, de l’élève acteur, ne demande pas d’autre travail que celui de cultiver sa curiosité pour les autres, pour le monde qui l’entoure.
On sait que la violence chez les jeunes est souvent un défaut de langage…
Discipline collective basée sur la rencontre, (le partenaire, l’auteur, le public) le théâtre est l’école de la générosité et de la tolérance.
C’est la mise en acte de la fraternité.
 
Le théâtre apprend à se sensibiliser à la musicalité des mots, à se repérer dans le foisonnement des registres, à ressentir les niveaux de langue. Art du langage par excellence, il favorise la construction de la personnalité. Dans un cours de théâtre, on joue en apprenant, on travaille en s'amusant, on a peur jusqu'au bonheur, on se découvre en découvrant les autres, on se cultive sans le savoir, on est "ici et maintenant", "ailleurs et autrefois", on tutoie les Grecs et... nos contemporains, on travaille jusqu'à plus soif dans le plaisir des vies multiples.
Bref, on s'humanise à petit feu, en découvrant la liberté !
Par le biais du théâtre, il devient donc possible de s’ouvrir à de nouveaux projets aussi : car l'ouverture d'un département théâtre permet de favoriser des projets pluridisciplinaires associant les élèves musiciens, comédiens, danseurs et chanteurs, sans oublier les arts plastiques et, aujourd’hui, les nouvelles technologies.  Ajouter des paroles aux notes ou aux mouvements permet une incomparable mixité artistique. Les manifestations qui en découlent sont le reflet du dynamisme de l’établissement.

43 route de St Didier - 69760 Limonest - Tél.: 04 78 43 83 58
Kalitys Multimédia copyright